Accroître ses capacités d'emprunt grâce aux stock-options

Conseil Crédit Immobilier

Accroître ses capacités d’emprunt grâce aux stock-options

//
Posted By
/
Comment0
/

Les stock-options peuvent rendre un grand service à ceux qui en bénéficient. Elles peuvent démultiplier leurs capacités d’emprunt. Une possibilité à examiner en ces temps où les taux d’intérêt demeurent encore raisonnables.
L’idée se résume ainsi : il s’agit de disposer sans attendre des fonds correspondant au montant de la vente à venir des actions. Cependant, celles-ci vont être volontairement conservées de manière à optimiser la fiscalité.
En l’absence de couvertures comme celles décrites plus haut, le particulier recourt à un emprunt garanti sur les actions, comme il le serait sur n’importe quel compte titres ordinaire. « Le montant des actions apportées en garantie doit être, en règle générale, de 150 % du montant du prêt », précise Eric Franceschini. De même, une clause de remise à niveau de la valeur de la garantie en fonction de la variation du cours de l’action est généralement prévue.
En revanche, si les options sont couvertes, qu’elles soient levées ou non, le montant de l’emprunt peut représenter 100 % du montant couvert. Inversement, si les options ne sont ni levées ni couvertes, il n’est absolument pas question de solliciter un prêt.
Cependant, malgré tous ces avantages, une question qui fâche ne pourra pas être éludée, c’est celle de l’ISF.
Une fois que l’on est en possession de ses actions, celles-ci entrent de plain-pied dans le patrimoine du bénéficiaire, mais celui-ci aura été « allégé » des sommes consacrées à l’achat des actions.
Bien évidemment, tant qu’elle ne sont pas levées, les stock-options n’ont pas lieu d’être déclarées.
Elles sont donc exonérées.